Catégories
SOCIÉTÉ

Kankan: la population de Makönö n’en peut plus de la poussière et manifeste son ras-le -bol.

Le non bitumage de la nationale Kankan-Kissidougou a des conséquences sur les localités se trouvant le long de cette route. C’est le cas du district de Makönö relevant de la sous préfecture de Koumban à 15 kilomètres de la commune urbaine de Kankan. Dans cette localité à chaque passage d’un engin roulant, une énorme poussière se dégage et rend la vie difficile aux habitants des lieux.
Selon les informations confiées à notre correspondant local ce vendredi 27 décembre, c’est depuis 7 ans que les travaux de réhabilitation de cette route nationale ont été lancés au temps de l’ex ministre des travaux publics, Mamady Traoré. Ces travaux ont conduit à la démolition des bâtiments construits aux abords de la route. Mohamed Diawara président de la jeunesse de cette localité a un pincement sur le cœur: « on a trop souffert, à l’époque, il y avait un ancien ministre des travaux publics du nom de Mamady Traoré, il est venu nous encourager de démolir nos maisons  qu’ils veulent bitumer la route et on a accepté, mais depuis lors jusqu’à présent il n’y a pas d’avancement. Les véhicules passent cent à l’heure et c’est ainsi que les jeunes ont été décidé de se faire entendre pour que l’état vienne en aide ».
Les jeunes de Makönö ont décidé de se faire entendre le mercredi 25 décembre 2019 en barricadant la route et en empêchant le trafique routier sur ce tronçon. Pour Sory Condé président du district, à défaut d’avoir le goudron, ils sollicitent l’aide des autorités pour arroser la dite route  « les jeunes sollicitent qu’on arrose la route avant qu’elle soit bitumée pour réduire la quantité de poussière, d’ici jusqu’au fleuve et dans la chambre tout est poussiéreux. Le sous-préfet, le maire et moi même président de district on était tous là pour sensibiliser les jeunes et ils ont compris ».
C’est en 2014 que le président de la République a lancé la réhabilitation de la route  nationale Kankan-Kissidougou. C’est l’entreprise Ebomaf qui avait en charge l’exécution des travaux, mais depuis plusieurs mois elle a tout remballé et quitté le pays. Guiter SA qui a repris les travaux, a pour l’instant pu goudronner 2 kilomètres.
De Kankan, Mamadi 1 KABA pour laguineenne.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *